6 October 2018

Dance of the Druids


( Voir plus bas pour la traduction ! )

Dance of the Druids, my favourite track from the Outlander soundtrack. A beautiful tune which evokes mystery and hope and love and adventure. I listened to it over and over again as I pondered this blog post, unsure what to write and share. Nihilist thoughts came in to play and left me feeling a little lost for words.
I keep overthinking. Overthinking kills creativity. Blame it on my 8-hours-of-philosophy-lessons-a-week-for-2-years mind, querying deep questions that simply aren't necessary. These questions could be directed at any part of my life, but they seem to be focusing solely on my creative hobbies. Perhaps because you reveal so much of yourself through your creativity. It's personal, and it can make you feel vulnerable.


'What is the point in doing, creating, writing, sharing?'. 'What is the point of this blog?'. I need a good slap in the face to pull me out of this mindset. It's not even overwhelming, hardly soul-consuming. It's just there, in the background. A quiet voice (but not a voice) I've conjured up over the years, that speaks up (but doesn't speak) when I'm feeling a little anxious.
I remind myself always to answer those nihilist questions as soon as they pop up: I'm doing this because I exist, I am alive, and it makes me happy. Why should I deny myself these pleasures? Why worry about what others think? Stop. Asking. So. Many. Questions. Holly. Did you guys know that the Philosophy classes taught to high-school students in France have a direct impact on the collective French mindset? We think and think and think, and it often stops us from taking action. They've discussed dropping the classes altogether. That's how serious it is. I refuse to be controlled by such thoughts. I believe that the best way to do that is to answer those questions. I don't need to give one single, permanent answer. The point is to live, to learn, to enjoy, to help, to grow. To do. No need to reach a certain 'goal', only to keep going.

I hope this subject didn't cast a shadow on the post. I always strive to speak honestly and if this topic could resonate with a reader then all the better! I can assure you that I remain excited and as creative as ever. We shot this outfit at my grand-parents house by the river. We wanted to capture the first golden leaves of autumn, just as we captured the fresh spring light back in April. It's a magical place. Full of energy. An old energy intermingled with the ever-flowing life force of the river.

-

Dance of the Druids, ma chanson préférée de la bande sonore d’Outlander. Une mélodie qui évoque le mystèrel’espoirl’amour et l’aventure. Je l’ai écoutée en boucle lorsque je p en boucle lorsque je préparais cet article, n’étant pas sûre de ce que je devais écrire et partager. Des pensées nihilistes sont venues en tête et par conséquence j’ai eu du mal à avancer dans mes mots. 
J’ai sur-analysée les choses. Le sur-analyse tue la créativitéÇa doit être les huit-cours-de-philosophie par semaine qui ont entrainés ce type de pensée, des questions importantes qui ne sont finalement pas si importantes que ça.  Ces questions pourraient se fixer sur n’importe quelle partie de ma vie, mais elles se fixent uniquement sur mes passions, sur ma créativité. Surement parce qu’on révèle des choses personnelles lors de nos créations, ce qui pourrait nous rendre vulnérables 
A quoi bon faire, créer, écrirepartager ? C’est quoi le but ? L'utilité ? Ce blog sert à quoi finalement ? Il me faut une claque au visage pour me sortir de cet état d’esprit. Ce n’est pas accablant, ce n’est pas destructeur d’esprit. Mais c’est présent, là dans le fond. Une petite voix (mais pas une voix) que j‘ai créé au fils du temps, qui parle (mais ne parle pas) lorsque je suis anxieuse. Je me dis à chaque fois qu’il faut répondre ces questions nihilistes dès qu’elles se manifestent : je créer parce que j’existe, je suis , et ça m’apporte du bonheur. Pourquoi me refuser ces bonheurs ? Pourquoi s’inquiéter des pensées des autres ? Arrête de poser autant de questions Holly ! Saviez-vous que les cours de philosophie donnés aux élèves du lycée ont un impact important et directe sur l’état d’esprit des Français ? On réfléchit et on réfléchit, et des fois ça nous empêche d’avancer. Apparemment ils ont même réfléchi à supprimer les cours. C’est assez sérieux. Je refuse de laisser ces genres de pensées me contrôler, et pour faire cela, il faut répondre aux questions dès qu’elles se manifestent. Pas besoin de donner une seule réponse permanente. Le but, l’utilité, c’est de vivre, d’apprendre, d’apprécier, d’aider, de se développer. De faire. Pas besoin d’atteindre un certain ‘but’, mais d’avancer, de continuer. 
J’espère que ce sujet ne fut pas trop sombre ! J’essaye toujours d’être honnête ici et si ce sujet parle aux lecteurs autant mieux ! Je peux vous assurer que je reste toujours aussi passionnée et créative que jamais. On a shooté ce look a la maison de mes grands-parentsprès de la rivière. On voulait capturer les premières couleurs de l’automne, comme nous avons capturé la lumière du printemps en Avril. C’est un endroit magique. Plein d'énergieL'énergie ancienne entrelacée avec la force de vie de la rivière



Obviously, shooting in the boat was a huge struggle. We had only seconds to capture the shot every time- I'm not sure Summer enjoyed the experience half as much as I did. I was quite content rowing up and down the river on my own, admiring the plants and numerous man-made objects littering the river-bed (a shoe, a couple of wine bottles). Eventually we tied the boat to a tree to make things easier, reaching peak staged photo mode (I will share more pics in a future blog post!). 
I wanted to shoot the jumper in a natural setting. It had to reflect a sense of adventure. I find jumpers comforting, not just due to their warmth but also because of the childhood memories I associate them with. When you were a child, did you ever go to a park or woods with your family to play until your nose was red and runny, and your boots were wet and muddy? Perhaps it's just me, but jumpers remind me of those valuable memories. The warm jumper not only kept you safe, it was part of the process. I will always associate them with adventure, carelessness, childish excitement. 

This is truly the perfect outfit for late September/early October in France. The mornings are chilly but the afternoons reach highs of 27 degrees! At night the sky is crystal clear, revealing a truly astonishing sea of stars. 
I bought this jumper from the & Other Stories website (link here) last month. It looks and feels beautiful: a clean neckline, wide sleeves and cropped waist finish. A smart piece which still feels comforting. A small weight on your upper body that is neither constricting nor too hot. The pink string bag is from an independent eco-friendly shop in the french town of Poitiers, at 3 euros I couldn't resist. I wanted to prove that this bag may be used to carry something other than fruit! The floral split skirt belongs to Summer, who purchased it in the same at the beginning of the year. These three pieces compliment each-other so well and I love the colour palette. It's soft on the eyes, just my thing.

Evidemment shooter dans le bateau fut une vraie épreuve ! On n’avait seulement quelques secondes pour capturer le bon plan à chaque fois- je ne pense pas que Summer a apprécié l’expérience autant que moi. J’étais assez contente en ramant le bateau, à monter et descendre la rivière toute en appréciant les plantes et les objets humains qui jonchaient le lit de la rivière (une chaussure, quelques bouteilles de vin). Eventuellement nous avons attaché à l’aide d’une corde le bateau à un arbre pour une photo bien mise en scène (Je partagerai plus de photos dans un autre article !). Je voulais absolument shooter ce pull dans un milieu naturel. Je voulais refléter l’aventure. Je trouve les pulls très confortant, non seulement grâce à leur chaleur mais aussi selon les souvenirs de mon enfance que j’y associe. Quand vous étiez jeune, est-ce que vous êtes sortis au foret avec votre famille pour jouer jusqu’à ce que vous eussiez le nez qui coule et les bottes pleines de boue ? Peut-être que ce n’est que moi, mais les pulls me rappellent ce genre de bons souvenirs. Le pull c’était comme un vêtement de sécurité, ça faisait partie du procès. Voilà pourquoi j’associe toujours les pulls avec l’aventure, l’insouciance, l’enthousiasme enfantin.  
Cette tenue est vraiment parfaite pour fin Septembre/début Octobre en France. Les matins frais mais des après-midis qui offrent des températures hautes, jusqu’à 27 dégrées ! La nuit, le ciel est clair comme de l’eau de roche, révélant une mer d'étoiles magnifique.  
J’ai acheté ce pull le mois dernier sur le site web d’And Other Stories (lien ici). C’est une pièce très jolie et très confortable : avec un décolleté propre, des manches très larges, la taille ‘cropped’. C’est une pièce élégante qui reste confortable. Un petit poids sur la poitrine qui n’est ni trop restrictif ni trop chaud. Le sac rose vient d’une petite boutique indépendante écologique à Poitiers, à 3 euros je ne pouvais pas résister. Je voulais prouver que ce sac peut servir à autre chose que transporter des fruits ! La jupe florale avec détail appartient à Summer, qui l’a acheté dans les soldes à Zara au début de l’année. Ces trois pièces vont très bien ensembles, j’adore les couleurs. C’est tres doux sur les yeux, exactement ce qui me convient. 


It's hard to believe that September has already come to pass, though I can't deny my excitement for Autumn and Halloween. I have been abroad at this time of year for the past 3 years! When I was away I'd always think about snuggling up on the sofa with my family, enjoying some good TV with a big mug of tea, fluffy socks and a blanket. That's what it's all about, isn't it? I often take those moments for granted. Not this year! I look forward to binge-watching Daredevil together and complaining about the cold.

Difficile à croire que le mois de septembre est déjà passé, cependant je ne peux nier mon enthousiasme pour l’automne et Halloween. Les trois années passées j’ai passé l’automne à l’étranger ! Quand je voyageais je pensais toujours à ces soirées entre famille, sur le canapé avec des couettes, des chaussettes douces, du thé, un bon film. Voilà ce qui est important dans la vie, non ? Il faut que j’apprécie encore plus ces moments-là, c’est mon but pour cette année ! Je suis prête à passer des soirées à mater Daredevil en pyjamas entre famille, à plaindre du froid.


That's all I have to say today, I have to admit it was quite a mouthful. Thanks for reading, wishing you all a wonderful Autumn!
Voilà, c’est tout ce que j’ai à dire ! C’est pas mal pour un seul article. Merci pour votre temps, je vous souhaite tous un très bon automne ! 

Holly x

SHARE:
Blogger Template Created by pipdig