11 July 2018

A few words of gratitude


A few words of gratitude to the universe. For my birth into a loving and supporting family, for the random opportunities which popped up and took me to places I'd never imagined going. For the memories I have made overseas and the friendships I have forged both at home and away. For the hot summers in France and the gloomy winters in London. For the bees feeding off the lavender outside and the film soundtrack playing on my laptop. For the theatres in London and the actors who have taken the time to listen to me ramble. For the food in my fridge and the clothes on my back. For the politically correct tv shows on Netflix and the hundreds of cute animal videos on Instagram. For Florence + The Machine's new album. Hell, for the fluffy slippers on my feet.

I have a lot to be grateful for, some of it may be down to luck or coincidence, some of it to discipline and work. Either way, I'm feeling so bloody grateful at the moment. A chaotic couple of weeks catching up with tons of friends and family made me realize just how fortunate I am. I'm aware of what I have, and I will continue to cherish it. I know what makes me happy and I feel confident in what it is I want to achieve.

What on earth has brought this on? The other day I cried watching a cute cat video. I was in bed, in my pj's, crying in front of my phone like a character from a cringey american movie. I have always said that I'm an extremely sensitive person but at that moment I surprised even myself. I got up after the brief shed of tears and told Summer in a surprised tone: 'Summer I just cried watching a cat video'. Since then I have been thinking back on this chaotic month with a tinge of disbelief.

I had been socializing non-stop for 1 month and the moment everyone left and I was alone in my room, I felt a massive wave of loneliness which is super rare for my introverted self. I hadn't been alone in so long and suddenly the house was quiet. Quite often we realize the true value of something only once we have lost it. I hadn't lost it, but I felt its absence, and it was both a good and horrible feeling. How lucky am I to experience that feeling? The feeling of loving someone so much that it hurts when they are gone, if only for a little while?

I realized just how incredible it was that I'd seen so many people I love in a short amount of time. I remember with such clarity the moment I found their face in the crowd and the moment they turned away to find their way home, both of us unsure of when we will meet again.
It was intense, and obviously with every face the feelings just kept building up to a point where I just had to cry a little. Crying isn't always a bad thing. I think I should actually do it more often.


Gratitude et reconnaissance pour l’Univers. Pour ma naissance dans une famille qui me soutiens toujours, pour toutes les opportunités qui se sont présentées dans ma vie qui m’ont permis de faire des choses dont j’ai toujours rêvé. Pour les souvenirs que j’ai d’outre-mer et les amitiés forgées ici et à l’étranger. Pour les étés chaleureux en France et les hivers sombres à Londres. Pour les abeilles qui se nourrissent sur la lavande dehors et la bande sonore qui joue sur mon ordi. Pour les théâtres à Londres et les acteurs qui ont pris le temps de m’écouter. Pour la nourriture dans mon frigo et les vêtements que je porte. Pour les séries politiquement correctes sur Netflix et les centaines de vidéos de chats sur Instagram. Pour le nouvel album de Florence + The Machine. Pour les chaussons sur mes pieds !

Je suis vraiment chanceuse, que ce soit par la chance ou coïncidence, ou le travail et la discipline. Quoi qu’il en soit, je suis tellement reconnaissante. Apres quelques semaines vraiment chaotiques entre amis et famille je me suis rendue compte à quel point je suis chanceuse dans la vie. Je suis consciente de ce que j’ai, et je continuerai à apprécier tout ça.
 Qu’est ce qui a entrainé tout cela ? L’autre jour je me suis effondrée devant une vidéo de chat. J’étais dans mon lit, en pyjamas, en train de pleurer devant mon portable comme un personnage dans un pauvre film américain. Je n’ai jamais caché le fait que je suis une personne très sensible, cependant à ce moment-là j’étais assez surprise.  Apres ce bref moment je suis vite allée voir Summer pour lui dire ce qui venait de se passer. Depuis ce moment je repense à ce mois chaotique.

J’ai passé un mois à socialiser et le moment où je me suis retrouvée toute seule pour la première fois j’ai ressenti une grande vague de solitude ce qui est super bizarre de mon point de vue, étant une personne très introvertie. J’ai passé si peu de temps toute seule ce dernier mois et puis tout d’un coup y’a plus personne dans la maison. Souvent on n’apprécie les choses seulement quand ils ne sont plus là. Je n’ai rien perdu, mais j’ai ressenti cette absence et ça m’a vraiment perturbé. C’est un sentiment horrible mais aussi merveilleux. Qu’est-ce que j’ai de la chance de ressentir ça ! D’aimer autant quelqu’un que le moment où ils partent on ressent cette vide.
C’est incroyable que j’aie pu voir autant de personnes que j’aime dans si peu de temps. Je me rappelle avec tant de clarté le moment où j’ai reconnu leurs visages dans la foule, et le moment où ils ont tourné la tête pour se rendre chez eux, chacun d’entre nous se posant la question, quand est-ce qu’on se reverra ?

C’était assez intense, et bien sûr après chaque nouvelle visite les sentiments ont continué à venir jusqu’au point de me laisser en larmes. Pleurer ce n’est pas toujours quelque chose de mauvais. Faudrait peut-être je pleure plus souvent. 

Holly x


SHARE:
Blogger Template Created by pipdig