10 February 2018

Rotorua in 35mm film - Backpacking vlog #6


Hello everyone. I feel like it's been a while since I sat down and typed a post in one go. Maybe it's because I shared so many film posts in a row and my mind felt a little overwhelmed by them all. I assure you some fashion content is on it's way very soon! So today this post may be a little chatty. In these film posts we tend to discuss the story behind the pictures, but I figured some of you may want a little break from travel talk! I also feel like I need to engage with our audience a little more, I miss talking to people via comments - I heard that a lot of bloggers have seen a drastic dip in blog comments throughout 2017, despite having pageviews. I'm trying to engage with more people on Instagram as the blogging community is something that I don't want to lose touch with.

We experienced a cold snap a few days ago here in France, with the first proper snowfall we've had in several years! I woke one morning and glimpsed the snowflakes drifting towards the already blanketed ground. Like a child, I jumped out of bed and ran downstairs to grab a warm coat, eager to go outside. As much as I love snow, the cold that has accompanied it has been quite impressive this year. Twice a day I venture outside to bring some wood down from the fire, yet it's not enough to keep the chill at bay so I've had to resort to wearing multiple pairs of socks and chunky jumpers around the house. 

Bonjour à tous. J'ai l'impression que ça fait un moment que j’ai fais une séance d’écriture. C’est surement parce-que j'ai partagé tant d’articles sur les photographes argentiques à la suite, je commençais à manquer d’inspiration. Je vous assure qu’on a des articles sur la mode qui vont bientôt arriver ! Dans ces genres d’articles, nous avons tendance à partager l'histoire derrière les photos, mais je me suis dit que certains d'entre vous souhaiteraient peut-être quelque chose diffèrent, et une petite pause dans les discussions de voyage serait sans doute le bienvenu. Je cherche aussi à m’engager davantage avec nos lecteurs : j’ai remarqué qu’en 2017 beaucoup de blogueurs ont vécu une baisse de commentaires, même si le nombre de pageviews restait constant. J'essaye de m'impliquer avec plus de gens sur Instagram, car le blogging community est quelque chose que je ne veux pas perdre de vue.  Nous avons connu une vague de froid il y a quelques jours ici en France, avec les premières chutes de neige importantes depuis plusieurs années. Je me suis réveillée un matin, et après avoir vu les flocons à travers la fenêtre j’ai vite sauté du lit pour prendre mon manteau et sortir dehors. Même si je prends plaisir à voir la neige, le froid qui l'accompagne a été assez impressionnant cette année. Je m'aventure dehors pour ramener du bois deux fois par jour, mais notre cheminée seule n'est pas suffisante pour garder le froid à l’écart. Je me résous alors à porter plusieurs paires de chaussettes et des gros pulls bien chauds autour de la maison. 


Just to put this following vlog into context, at the end of our last vlog we were at Hobbiton, and we were going to spend the night at the Tamaki Maori Village before staying at a hostel in Rotorua for 2 days. Sadly we've been having a little trouble with our Tamaki Maori Village vlog, whenever I export the video the last 3-4 minutes refuse to play - so after several days trying to fix it, I decided to finish the Rotorua one instead and share the other once I've found a solution.

En ce qui concerne le vlog suivant, la fin de notre dernier vlog #5, nous étions à Hobbiton, et nous allions passer la nuit au Tamaki Maori Village avant de passer 2 jours dans une auberge à Rotorua. Malheureusement, nous avons rencontré pas mal de problèmes avec notre vlog sur le Tamaki Maori Village, chaque fois que j'exporte la vidéo les 3-4 dernières minutes refusent de jouer - donc après plusieurs jours essayant de le réparer, j'ai décidé de finir le vlog suivant sur Rotorua et de partager l'autre une fois que j'aurai trouvé une solution.


Back to these pictures. I should probably talk about them a little, although I don't think words could possibly convey the beauty of such places. They were taken at the Geo-thermal pools and the Redwoods Forest in Rotorua, on NZ's North Island. 

The thermal pools are impressive to gaze upon, with the vapour incessantly rising from the clear water, dancing & swirling in the wind. The vapour can be thick enough to conceal the path before you, often reminiscent of fantasy landscapes. The smell of sulphur can be overwhelming at times too, definitely not something that I miss!

Retour à ces images. Je devrais en discuter un peu, même si je pense que les mots ne réussiront pas à traduire la beauté de ces milieux. Ces photographes argentiques ont été prises auprès des étangs géothermiques et la forêt ‘Redwoods’ à Rotorua, sur l’ile du nord de la Nouvelle-Zélande. Les étangs thermaux sont très impressionnants à voir, avec la vapeur qui danse dans le vent et dissimule le chemin devant nous, évoquant des paysages fantastiques. 


Whakarewarewa Forest is a truly stunning place, and a joy to capture on film. We were met by tall, majestic trees that stretched to the horizon. Despite their size, the forest floor was spacious and welcoming, with glistening sunlight pouring through the canopy and embracing us in its warm golden glow. The earthy scent in the air cleared my thoughts, extinguishing all worries from my mind, as I gazed at the harmony of colours before me. Maroon, mahogany & a touch of crimson painted the landscape, intertwined with olive, forest & fern. Trees have always held a special place in my heart. They radiate magic & awe, like ancient guardians who protect our precious environment. A clear, turquoise stream ran through the forest, adding to this surreal beauty. Once again I'm reminded of the heavenly beauty and charm of New Zealand's landscape.

C’était une vraie joie de capturer ces photographes à l’argentique. Whakarewarewa est un foret vraiment magnifique. Nous avons été accueillis par de grands arbres majestueux qui s’étendaient jusqu’à l’horizon. En dépit de leur taille, le sol de la forêt était spacieux et chaleureux, avec les rayons de soleil qui scintillaient à travers la canopée, nous embrassant dans sa chaude lumière dorée. Une odeur de terre a permis l‘éclaircissement de mes pensées, effacent tous les soucis de mon esprit. J’admirais l’harmonie de couleurs devant moi, des nuances de marron et verts qui s’entrelaçaient, créant une peinture presque divine.  Les arbres ont toujours tenu une place spéciale dans mon cœur, ils rayonnent un air de magie et de respect, comme s’ils étaient des anciens gardiens qui protégeaient notre environnement précieux. Un ruisseau clair et turquoise traversait la forêt, renforçant cette beauté surréaliste. Une fois de plus, je me souviens de la beauté divine et charmante du paysage Nouvel-Zélandais. 



SHARE:
Blogger Template Created by pipdig